Cartographie sensible de la Benauge

carte réalisé dans le cadre de l’agence de géographie affective, décembre 2008

résidence à la Bastide-Benauge Décembre 2008 :
intervention et temps de rencontre sur deux semaines


Constitution de la carte de «l’archipel Bastide» .
Quels sont les espaces d’appropriation?
Quels sont les lieux symboliques du lien des habitants à leur territoire de vie?
Sur quels lieux ont ils des souvenirs? Comment ont ils été renommé ? Autant de questions qui nous ont guidé dans la cartographie d’une «rive droite affective».
 La résidence a donné lieu a une série de ballade conté et accompagné de montage sonore. (diffusés au casque)

 

résidence à la Bastide-Benauge Avril 2009

Pour ce deuxième temps de travail, nous souhaitions travailler sur l’image projeté de ce quartier, qui pâtit d’une image dégradée. Pourtant ces qualités paysagères indéniables, rare à l’échelle de l’agglomération, en font un espace remarquable.
Nous avons donc mené cette deuxième investigation autour d’une mise en situation simple: constituer un fond photographique pour l’édition d’une collection de cartes postales.
Des temps de rencontres riches, autour de ce qu’on partage, mené avec des individus aux rôles et places variés: simples habitants de tous âges, utilisateurs ponctuels de l’espace, mais aussi responsables associatifs, élus, gardiens d’immeubles, policiers. Autant de temps de rencontre autour d’une question partageable: qu’avez vous envie de montrer de ce quartier? Pour restituer ce travail, nous avons choisi de créer plusieurs moments collectifs de débats sur les images produites. Nous leurs avons donné la forme de plateau radio d’une heure, enregistré en direct, dans différents endroits stratégiques du quartier. jingles, chroniques diverses, témoignages collectés pendant la semaine ou en direct, feuilleton, venaient compléter le temps d’échange sur l’image. Une manière de «faire évenement» autour de l’expérience d’un outil médiatique au coeur d’un quartier.

 

 

Close Menu